Projets Ader

Manifeste Energie

Transition énergétique 2050
100% renouvelable

Statut : dormant Créé en à l'initiative de Une société libérée des énergies nucléaires et fossiles en 2050
Learn More
Energissima 2020

Statut : dormant

La nouvelle équipe d’organisation d’Energissima prévoit un salon biennal. L’édition 2018 a été co-organisée avec Sebasol. Le programme proposé a rencontré un grand succès auprès du public, notamment avec la démonstration de production comparée solaire thermique vs photovoltaïque.

Prochaines étapes
Réfléchir à la prochaine édition avec davantage de présence et d’implication pour l’Ader.

Learn More
Mise en place d’un progiciel de gestion intégrée

Statut: actif 

Description
Accompagner et soutenir le changement nécessaire dans le fonctionnement de l'Ader par la mise en place d’outils informatiques selon la proposition faite par l’un de nos membres lors de l'AG 2018. Cet outil servirait de support de travail collaboratif permettrait aux groupes de travail d'auto gérer leur coordination tout en tenant informés les membres des autres cercles (comité ou autres acteurs impliqués). La proposition inclut également la mise en place de modules permettant la tenue de la comptabilité et des fichiers de membres.

Equipe
Mathias Pernet, Karine Roch, Why! Computing

Prochaines étapes
Entrevue pour définir les contours et le budget du projet.

Learn More
Atelier

Statut : urgent

Description
Pendant 15 ans, l'Ader a pu disposer de locaux mis à disposition gratuitement par la ville de Lausanne. Depuis le 1er janvier 2016, la Ville applique un loyer annuel de 110.- par mètres carrés. L'Ader a remis le bail à l'association ITEX et lui sous-loue un espace de 150 mètres carrés. Au vu de la part trop importante sur le budget de fonctionnement, il devient urgent de reconsidérer l'avantage de détenir cet espace.
La décision prise lors de l'assemblée générale 2018 est de fermer cet espace qui occupe une part trop importante du budget par rapport aux apports retirés pour association. Néanmoins le stockage des archives irremplaçables demande de conserver l'espace bureau de 17 mètres carrés.
Equipe ?
André Rosselet, Karine Roch
Difficultés
Beaucoup de matériel de toute nature accumulé et stocké au fil des années qu'il faudra débarrasser ou vendre. Constellation d'occupants ayant des souhaits pas forcément compatibles.  
Learn More
{"dots":"true","arrows":"true","effect":"slide"}
Journée d’ateliers lowtech Unil

Statut: dormant 

Description
Journée d'atelier de construction pour les étudiants de première année de la section des géosciences de l'université de Lausanne. Deux éditions ont eu lieu en 2017 et 2018.
Lors de l'édition de 2018, les étudiant-e-s ont pu s'initier à la construction de A à Z de capteurs solaires thermiques avec l'association Sebasol (Self bâtir solaire).  
Learn More
{"dots":"true","arrows":"true","effect":"slide"}
Roue à augets

Roue hydraulique (roue à augets) pour la production d’électricité sous la chute des Eaux minérales de la Morge

Statut : dormant

Equipe
Pascal Germann (initiateur du projet), Raymond Chenal, André Rosselet, Karine Roch
Description

L’initiateur du projet souhaite construire et installer une roue hydraulique à auget sous la chute des Eaux minérales sur la rivière Morge. Il envisage le fort potentiel pédagogique et patrimonial outre à l’intérêt évident de produire de l’énergie renouvelable et locale. La production électrique d’une telle installation est évaluée par Raymond Chenal, ingénieur spécialiste en mini-hydraulique entre 90 et 138 MWh/an, ce qui pourrait couvrir  la consommation électrique de 30 à 40 ménages, par exemple les habitants des immeubles voisins.
Des écoles professionnelles pourraient être partie prenante de la construction de la roue.

Particularités du projet

Cette technique ancienne est bien expérimentée et perfectionnée aujourd'hui mais contenue dans une littérature assez maigre et ancienne. Le savoir est conservé par des passionnés, professionnels dans leur art, mais pas très férus dans la communication de leurs connaissances.

Chronologie

- Fin 2016, un article est paru dans le 24 Heures au sujet de l’initiant et de son projet.
- Janvier 2017 : l’Ader rencontre Pascal Germann. Raymond Chenal réalise une analyse de faisabilité technique et financière.
- Novembre 2017 : Rencontre de la présidente avec le délégué à l’environnement de la ville de Morges.
- Janvier 2018 : Dépôt de la demande d’octroi de concession au Canton par Pascal Germann.

État actuel

Dans l’attente d’une réponse de la DGE.
L’initiant a joint le document produit par Raymond Chenal de l’Ader.

Points forts et concordants

- La configuration de la chute d’eau d’une hauteur importante fait qu’il n’y a pas de migration de poissons et donc simplifie la mise en oeuvre du projet tant dans du point de vue des investissements que de son acceptabilité.
- Des liens intéressants et à fort potentiel « marketing » pourrait être réalisés avec la patinoire des Eaux minérales sise juste à côté.
- La ville de Morges a défini un plan énergie par lequel elle s’engage à agir pour limiter le réchauffement climatique. Lire article dans le Journal de Morges du 8.11.2018. Parmi les actions envisagées : la production locale d’énergie renouvelable.

Difficultés

- Ce projet fait partie de la catégorie des petits aménagements hydroélectriques (puissance électrique installée est inférieure à 660 kW ) condamnés par la nouvelle loi sur l’énergie. Les conditions-cadre en vigueur depuis le 1er janvier 2018 (Loi et ordonnances sur l'énergie) sont encore moins favorables que l'ordonnance du 01.01.2017.
- La coordination administrative de ce projet est lourde, car la demande d’octroi de concession implique pas moins de 5 (!) services cantonaux.
- Convaincre l’initiateur du projet d’être soutenu dans ses démarches et d’en partager les bénéfices sans qu’il ne se sente départi de son projet.

Prochaines étapes

- Reprendre les contacts avec Pascal Germann, le Canton, la Ville de Morges.
- Pour dynamiser l’avancée du projet. créer un groupe de travail puis éventuellement une association qui gère le projet en incluant toutes les parties prenantes (initiateur du projet mais aussi Ville de Morges, associations de soutien au développement économique, écoles techniques, etc. ).

Learn More
Moulin F10

Mouture de blé simplifiée à l’aide d’un moulin multibroches

Statut : actif

Equipe

Ernest Badertscher – initiant et responsable du projet, André Rosselet, Arthur Nussbaumer, Jérôme Bouglé, Karine Roch

Description

Le procédé de mouture simplifiée a été découvert par Ernest Badertscher de manière quasi fortuite lors d’essais sur la mouture de son de blé., alors qu’il travaille dans les équipes de développement des laboratoires de Nestlé.  Ernest et son équipe découvrent que le grain de blé peut être moulu dans un moulin multibroches tel que ceux couramment utilisé dans l’industrie à la condition que le grain soit brièvement soumis à humidification afin que son enveloppe – le son – reste entière et puisse être ôtée par tamisage.
Un brevet pour un procédé absolument identique dans sa description a été déposé en 1893 déjà auprès de l’OMPI. Le procédé est donc entré depuis longue date dans le domaine public. A notre connaissance aucune exploitation commerciale n’a été réalisée à ce jour.

Chronologie

Le procédé est décrit dans le livre de l’Ader L’énergie au futur. Lors de du musée du pain d’Échallens, environ 100 Kg de blé est moulu puis panifié. Le retour est très positif.
En 2005 un fonds d’environ chf 100’000 est obtenu auprès de la Loterie romande. Il finance l’achat de matériel de laboratoire ainsi que les composants de la ligne de production, les céréales, les analyses de la farine obtenue, la moitié du tamis Bühler, la moitié d’un broyeur multibroches de diamètre 165 cm, les supports de communication, une étude d’opportunité marketing et les défraiements de l’équipe de projets.

État actuel
- Une journée de démonstration a été organisée le 26 juillet dans le laboratoire de Guin, avec la mouture de 100 Kg de blé bio provenant de la ferme des Glauser à Champvent.Validation du nouveau tamis Bühler a permis de produire 3 qualités de farine en plus d’ôter la fraction du son.
- Le projet arrive au terme de son financement.

Point forts et concordants

Dans un contexte marqué par les atteintes au climat, l’épuisement des ressources naturelles et la pression démographique, l’agriculture doit relever de nombreux défis. Ceux-ci nécessitent des changements technologiques mais aussi de nouveaux modèles économiques.
- Projet de rénovation de l’agropôle de Molondin au dessus d’Yverdon-les-Bains. Projet « Green Valley ». 40 à 45 millions d’investissement sont prévus.
- Intérêt des consommateurs pour des aliments de qualité produits localement et dans le respect de critères éthiques et environnementaux, validé par la votation sur la sécurité alimentaire (78% de oui).
- Perte de capacité productive du Canton suite à l’incendie des moulins d’Yverdon-les-Bains
initiative cantonale pour la création d’un pôle agricole situé à Moudon à l’école d’agriculture de Granges-Verney.
- Prochaine décision de l’assemblée des membres des moulins d’Yverdon le 20 février. Urgence de reconstituer une capacité productive. Demande de soutien souhaité en provenance des pouvoirs publics (Article dans le 24 Heures du mercredi 19 décembre 2018)

Intérêt pour l’Ader
Le Moulin F10 est un projet phare et emblématique de  l’Ader. Il est représentatif agriculture changement de paradigme décentralisée. Commentaires / difficultés

- l’Ader n’a pas laissé un souvenir très favorable dans ses relations avec la ville d’Yverdon-les-Bains suite à la gabegie de la gestion de la reprise du Petit Globe.

Prochaines étapes

- Reprendre et poursuivre les contacts
- Etablir un plan de promotion (évènements, salons, …)
- Reprendre et compléter le business plan

Learn More

[test_shortcodes]