Les images du chantier

Notre mode de vie « moderne » conduit à des impasses : marginalisation d’un nombre croissant de personnes et surconsommation de ressources et d’énergie. L’habitat en est une illustration significative. Les bas revenus y consacrent entre le quart et la moitié de leur budget. On estime que jusqu’à 1000 personnes passent la nuit dehors à Genève, et nombreux sont les « working poors » parmi lesquels des femmes et des familles monoparentales, dont le salaire ne leur permet plus de vivre sans s’endetter. La pénurie d’appartements entraîne des loyers abusifs dans de nombreuses régions.
Dans le projet COCONstruction, nous proposons de petites constructions simples et autonomes autour d’équipements communs, pour une vie en cohérence avec les défis qui attendent nos sociétés. En effet, même rénover ou construire « minergie » tout en conservant notre mode de vie individualiste à l’extrême ne pourra pas répondre à la demande d’habitats simples et bon marché. Pour commencer, nous allons approcher des institutions ou groupements qui ont déjà réalisé des projets dans ce sens. Notre but sera alors d’y apporter des solutions d’autonomie énergétique, d’utilisation de matériaux naturels, de récupération et d’autoconstruction afin d’en limiter l’impact sur l’environnement.
Pour plus d’informations: Télécharger le texte complet
Lire l’article dans l’Aderoscope 76