Buts

Produire un alcool carburant à partir de betteraves à sucre et/ou de pommes de terre, avec un minimum d’énergie grise, par un procédé innovant.

Ce but peut entre autre être atteint par:

• Une décentralisation du centre de production,
• 15 km de distance maximale pour les transports
• Pas de lavage des betteraves, donc pas de STEP,
• Une production sans déchets nocifs (0 déchets),
• Fermentation de betteraves broyées, directement à la ferme, sans passer par la filière sucre classique.

Cet alcool peut être utilisé comme carburant en mélange avec de l’essence, soit pur. Il peut aussi être utilisé comme combustible pour le chauffage des immeubles ou pour la cuisson.

Description

Après avoir été récoltées, les betteraves (non lavées) sont broyées puis fermentées et hydrolysées. Ensuite le produit fermenté est centrifugé pour séparer les résidus de terre et les fibres.
Ces résidus sont méthanisés avec la vinasse, le résidu liquide de la distillation, afin de produire le biogaz, énergie nécessaire à la distillation.
Pour terminer, la rectification peut se faire directement dans une simple colonne à plateaux ou à remplissages de raschig ou autres matériaux. Cette installation travaillant en continu est d’un investissement modeste. L’effluent sortant de la colonne, après récupération de la chaleur, retourne donc dans la cuve de méthanisation. Cet effluent acide ne peut pas être directement épandu dans les champs, du fait de son acidité. Suite à la méthanisation, les mauvaises odeurs sont évitées et le résidu est neutre, parfait pour un épandage.